dégât des eaux

Responsable ou victime d’un dégât des eaux, ce qu’il faut savoir !

Responsable ou victime d’un dégât des eaux, ce qu’il faut savoir !

Un dégât des eaux peut arriver à tout le monde, que ce soit en tant que victime ou responsable involontaire. En effet, selon les statistiques, près d’un demi millions de ménages français sont victimes d’un dégât des eaux chaque année.

Quelque soit la mesure du dégât, même minime, cela entraîne des dommages plus ou moins important, sur les murs, les peintures, le mobilier…etc.

Quelles sont les premières mesures à prendre en cas de dégât des eaux ?

De nombreuses causes peuvent entraîner un dégât des eaux. Cela peut aller d’une machine à laver qui fuit, à une plomberie défaillante, en passant par des grosses pluies ou encore une fuite chez le voisin à l’étage du dessus.

Quelque soit le motif du dégât des eaux, la première chose à faire est de stopper l’écoulement de l’eau. Si besoin, n’hésitez pas à couper l’arrivée d’eau directement au compteur. Dans un deuxième temps, contactez un plombier afin qu’il répare la fuite d’eau au plus vite pour éviter que cela s’envenime. Si vous recherchez un plombier professionnel, vous pouvez consulter le site www.ou-plombier.fr si vous êtes concerné par un problème de dégât des eaux ou de plomberie.

Veillez à conserver la facture de votre plombier et à appeler votre assureur pour déclarer le dégât des eaux.

Quelques précautions en cas de dégâts des eaux

Une fois que vous avez réalisé ces premières mesures, reste encore quelques petites choses à faire.

Commencez par prendre toutes les photos montrant le dégât des eaux et les conséquences de celui-ci. Si certains objets ont été abîmés, veillez à les conserver en attendant d’avoir l’avis de l’expert de l’assurance.

Il est important de bien attendre le retour de votre assurance avant d’engager tout frais de réparation.

Votre compagnie d’assurance va probablement vous demander l’ensemble des factures des objets abîmés, il convient donc de toutes les rassembler. De plus, si le dégât des eaux à endommagé vos murs ou votre revêtement de sol ou toute autre partie de votre habitat nécessitant l’intervention d’un plombier professionnel, votre assureur vous demandera un devis pour chiffrer le coût des réparations. Vous pouvez d’ores et déjà en contacter un pour obtenir ces documents et les faire parvenir au plus vite à votre assureur.

Si le dégât des eaux implique deux parties (vous et votre voisin par exemple), il sera nécessaire de compléter un constat amiable où il faudra renseigner un maximum d’informations. Cela permettra aux deux compagnies d’assurance de déterminer la part de la prise en charge de chacune et de résoudre cela à l’amiable le plus rapidement possible.

Que va-t-il se passer avec l’assurance ?

Une fois que votre compagnie d’assurance aura enregistré votre déclaration de sinistre, deux cas de figure peuvent se présenter. Premièrement, si les dégâts estimés sont inférieurs à 1 600€, l’intervention d’un expert ne sera pas nécessaire. Deuxième cas, le plus courant, les réparations estimées s’élèvent à plus de 1 600€, votre compagnie demandera alors à un expert d’intervenir.

Selon les cas, certains experts peuvent venir sur place, ou bien faire une évaluation par téléphone. Quoi qu’il en soit il est important que vous soyez présent pour répondre à ces questions et discuter avec lui des réparations.

La prise en charge en cas de dégât des eaux

La prise en charge de votre assurance va dépendre de votre contrat, notamment pour les conditions de calcul de la vétusté. Toutefois, il est important de savoir que si le dégât des eaux résulte d’un défaut d’entretien ou de réparation, votre assureur ne prendra pas en charge les réparations.

L’indemnisation perçue prendra en compte les réparations qui doivent être réalisées par un professionnel de la plomberie, le remplacement de votre mobilier (si prévu par votre contrat), le tout déduction faite de la vétusté des éléments concerné.

Certains assureurs choisissent de régler en une seule fois l’indemnité, alors que d’autres préfèrent vous verser une première partie et la seconde une fois que vous aurez fourni la preuve des réparations et du changement de mobilier.

Pour la remise en état de votre habitation, il sera nécessaire que le taux d’humidité présent soit inférieur à 25% avant de pouvoir réaliser les travaux. Selon l’importance du dégât des eaux, le séchage pourra prendre quelques jours ou plusieurs mois.

Si vous n’êtes pas satisfait de l’estimation de votre expert, vous avez la possibilité de demander une contre-expertise. Mais, sauf garantie prévue dans votre contrat, ce coût sera à votre charge.

Poster un Commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de