Comment soutenir l’entreprise d’un proche sans débourser un euro ?

Votre sœur vient juste de lancer son atelier de confection de bijoux. Il y’a peu, votre ami a décidé de quitter son CDI et d’ouvrir son site d’e-commerce. C’est avec fierté que vous les observez prendre ces tournants décisifs… Ce n’est pas parce que votre budget est limité que vous ne pouvez pas les aider à réussir. En effet, il est tout à fait possible d’aider un proche sans mettre la main à la poche.

Promouvoir son entreprise sur internet

S’abonner à sa page Facebook et la recommander à vos amis ne vous coûte strictement rien. Le suivre sur Instagram vous permet de rester au courant de son actualité sans faire d’efforts. De temps en temps, partagez ses publications au sein de vos réseaux.

Si votre ami a décidé d’ouvrir un blog, transférez ses articles à vos connaissances. Si vous pensez que la forme laisse à désirer, aidez-le à trouver une photo gratuite qui fera honneur à ses écrits.

Internet a cela de beau qu’il permet de partager des informations à la vitesse de la lumière et sans frais supplémentaires. Un prospect doit être en contact au moins 7 fois avec une marque avant de passer à l’achat. Soyez celui qui l’aidera à acquérir de nouveaux clients.

L’épauler au quotidien

On a souvent tendance à oublier que l’entrepreneuriat est un chemin sinueux et plein d’obstacles… Avant de pouvoir vivre de ses rentes, votre ami doit consolider ses acquis au prix de nombreuses heures de travail. Vous pensiez qu’en tant que travailleur indépendant, il ne bossait que 4 heures par jour ? Détrompez-vous. L’entrepreneur débutant collectionne les nuits blanches et les journées à rallonge…

Soyez l’épaule sur laquelle il pourra s’adosser sans être jugé. Des paroles d’encouragement et des petits gestes peuvent radicalement illuminer sa journée.

Le matin, faites lui un café bien chaud pour qu’il déborde d’énergie devant ses potentiels investisseurs. Relisez ses supports de communication avant qu’il ne les imprime. De temps en temps, proposez de garder ses enfants pour qu’il puisse se reposer.

Lui accorder le droit à l’échec

Entre le rêve et la réalité, il y’a un fossé que seul l’apprentissage parvient à combler.

Une chose est sûre : tout ne se passera pas comme prévu. La stratégie marketing devra probablement être changé une fois, les ventes se seront pas aussi élevées que prévues, la comptabilité devra être reprise plusieurs fois… C’est normal, l’échec fait partie du quotidien de l’entrepreneur. Cela ne le rend pas pour autant facile à accepter.

Quand votre proche viendra se confier, évitez de l’accabler avec votre jugement. Des phrases telles que « je savais que ça ne marcherait pas » ou « je te l’avais bien dit » n’ont pas lieu d’être prononcées. Son combat est suffisamment dur pour que vous rajoutiez votre grain de sel…

Soutenir l’entreprise d’un proche est loin d’être difficile. Il suffit de lui prêter une oreille attentive et d’être là pour lui. Si en plus, vous pouvez le mettre en relation avec des clients ou de potentiels partenaires, vous gagnerez le titre de « meilleur ami de la terre ».

Poster un Commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de